Rechercher

Pourquoi un inconnu croyait-il que je lui devais une réponse?

Je me permets aujourd’hui un message un peu plus personnel.


Une situation frustrante m’est arrivée récemment. Un homme que je ne connais pas m’écrit sur Messenger. Comme nous avons un.e ami.e commun.e, je lui réponds pour voir si on se connaît. Il répond que ce n’est pas le cas, mais qu’il cherche à rencontrer des gens. Je lui rétorque que je ne suis pas intéressée, mais que je lui souhaite la meilleure des chances dans ses recherches. Il décide alors de m’envoyer un autre message, qui indique que si je prenais le temps de lui parler, je verrais qu’il est sympathique et intéressant. Bref, il insiste. N’ayant pas l’habitude de parler à des inconnus sur Internet, je ne réponds pas, et s’ensuit le message suivant : « Tu pourrais au moins prendre le temps de me répondre! » Mon premier réflexe est de lui répondre la vérité : je suis au travail, je ne peux pas répondre. Mais je réalise que je ne lui dois pas du tout cette explication.


Pourquoi cet homme croyait-il que je lui devais une réponse? Pourquoi un inconnu auquel j’ai clairement signalé mes intentions se sentait-il le droit de faire cette réclamation après une surenchère non sollicitée? L’article d’ URBANIA ci-dessous traite de cette problématique vécue le plus souvent par des femmes. Une des conclusions : les personnes qui cherchent à entrer en contact, sous couvert de sociabilité, ont des comportements qui frisent le harcèlement et n’ont pas d’égards pour le malaise que créent leur insistance et leur sentiment d’avoir des droits sur le temps et la disponibilité des autres. Sophie Morin, sexologue et psychothérapeute, explique à ce sujet : « Blâmer les autres pour un manque d’habiletés sociales lorsqu’elles ne répondent pas à leur “allô”, on appelle ça des distorsions cognitives. »


Quand une personne inconnue vous aborde, elle n’a jamais droit à une réponse. Tout simplement parce qu’elle n’a aucun droit sur vous. Et si elle croit que c’est le cas ou vous dit que c’est le cas, elle s’impose ou vous impose des distorsions cognitives, des perceptions erronées de la réalité. Vous avez droit au bien-être et à avoir la paix, et personne n’a le droit d’empiéter là-dessus.


Bonne lecture!


Lien vers l'article : https://urbania.ca/.../qui-sont-ces-inconnus-qui-vous...




27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout