Rechercher

Témoignage de Cynthia, survivante fière et forte

TRAUMAVERTISSEMENT : Certains éléments de ce témoignage peuvent être difficile à lire.


De 5 ans à 37 ans…

Après une vie passée dans des violences de toutes sortes; sexuelles, physiques, verbales et psychologiques.


J’ai qualifié ma réussite par le mot : RENAISSANCE !


Mon premier pas, je l’ai fait à 37 ans et ça a été : d’en PARLER !

Nommer un à un les évènements.


Cela m’a fait perdre des amis, des membres de ma famille, du travail et j’ai même fait fuir un amoureux… Mais par-dessus tout, j’ai perdu de nombreuses années à vivre caché dans un silence! Malgré ces pertes et le refus des gens qui m’entouraient de m’aider et de m’écouter, je souffrais tellement que j’ai continué de me confier à de purs inconnus, à des lignes d’aide et d’écoute. J’ai écrit à des organismes, j’ai parlé́ avec d’autres victimes. J’ai aussi eu la chance d’être entendue par la CAVAC, épaulée par une avocate en droit criminel et supportée par la vague du : #MOIAUSSI


J'ai aussi été mise en attente sur des listes interminables de thérapies et de psychologues, mais ma guérison ne pouvait pas attendre. J’ai donc payé de mes poches même si je n'en avais pas les moyens pour parvenir à mes fins. Ma renaissance !


Le # MOIAUSSI, m’a sauvé la vie !


C’est là que j’ai compris que les agresseurs ne souhaitent qu’une seule chose, œuvrer dans l’ombre, dans le contrôle, entretenir la peur et surtout nous limiter au silence. À l’abri des regards et de l’attention.


Alors ma seule arme de protection et de défense c’était de : DÉNONCER !


~ Il y avait des monstres sous mon lit et il fallait que je me lève debout et que j’ouvre les lumières pour qu’ils disparaissent enfin ! ~


Soyons honnêtes, cela prend du courage et avec la peur comme seul sentiment ce n'était pas gagné d’avance.


Grâce à l’aide d’un homme formidable, (appelons le : LE MEILLEUR) rencontré un bel été de 2017 et le support de mes 3 magnifiques enfants, je me suis enfin choisie ! Je me suis donnée beaucoup d’amour et beaucoup de temps. J’ai dû faire le ménage dans mon entourage, j’ai quitté́ certains amis, certains membres de ma famille aussi. J’ai déménagé et j’ai appris à vivre avec mes cicatrices et certains traumas.


J’ai dû réapprendre à sortir, à manger, à dormir et à faire confiance ! Je ne sortais plus seule, je mangeais un repas par 3 jours, je n’avais aucune confiance en autrui... Je n’avais même plus de rêve à part guérir !! Cela m’aura pris 3 ans pour arriver à m’aimer tel que je suis maintenant et DÉNONCER.


Et aujourd’hui plutôt que de parler de moi comme une victime en disant :

J’AI SUBI :

• de l’inceste ;

• du harcèlement ;

• 2 viols ;

• des agressions sexuelles ;

• de la traite de personne ;

• des violences physiques verbales sexuelles émotionnelles psychologiques.


Je dis maintenant haut et fort : J’AI SURVÉCU À TOUT ÇA ! Je suis une survivante !


Ouvrez les lumières… personnes ne mérite de dormir avec des monstres sous le lit !





(L'image provient d'internet)

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout