Rechercher

Témoignage d'une courageuse survivante d'exploitation sexuelle

TRAUMAVERTISSEMENT : Certains éléments de ce témoignage peuvent être difficile à lire.


J'ai grandi dans une famille aimante et remplis d'amour, pas parfaite, mais tout ce qu'il y a de normal. Jamais personne n'aurait cru par où j'allais passer. Dès la rentrée à la maternelle, j'ai souffert d'intimidation. Tout cela a continué jusqu'en 6e année. Un garçon a commencé à me défendre, je le voyais comme mon sauveur. À partir de mes 13 ans, il a commencé à me faire des attouchements fréquemment.


Quand j'ai eu 14 ans, je me suis plongé dans la drogue et l'alcool. Je devenais incontrôlable et mes parents je comprenaient pas pourquoi. J'avais d'ailleurs vraiment peur de dire non, alors on abusait de moi constamment. La dépendance affective est arrivé a ce moment là... Elle y est resté bien des années.


J'ai eu ma fille je n'avais que 18 ans, mais c'était la plus belle chose au monde, « mon rock ». Je ne consommais plus. Plus tard, j'ai rencontré des personnes pas très recommandables. J'avais des soucis de stabilité et monétaires, on m'a rentré dans la tête que faire de la prostitution, ce serait rien! Pendant un an et demi on m'a désensibilisé. Alors, le jour fatidique où tout s'est écroulé autour de moi, je me suis tournée vers la prostitution. Je ne me doutais pas que je tomberais bien plus bas, je dirais même que ça a été une descente aux enfers. Mon ami, qui m'avait introduit dans ce milieu, m'a présenté un pimp. Je suis tombée follement amoureuse de lui et, avec ma naïveté de dépendante affective, je le considérais vraiment comme mon chum.


S'en ai suivi de la violence sexuelle, de la violence psychologique et une obligation de travailler 7/7, 24/24... J'avais donné la garde temporaire de ma fille à mes parents. Je pense que c'est la plus belle chose que j'ai fait au courant de ces années. Je pensais que l'argent, que je gagnais, servirait a ravoir la garde de ma fille, une stabilité. Du moins, c'est ce qu'il me disait. Quand j'en ai eu assez, je suis partie, mais ça n'a pas été de tous repos... Il m'a séquestré, refusant que je parte, il me menaçait. J'étais constamment dans la peur jusqu'à ce qu'un jour, le harcèlement arrête. Je pensais qu'il m'avait oublié.


C'est à ce moment que j'ai rencontré deux enquêteurs, des anges! Ils savaient ce que mon pimp m'avait fait vivre. J'ai donc porté plainte et parti au combat avec un enquêteur hors pair. Nous avons gagné, une grosse sentence de presque 10 ans. Du jamais vu a cette époque-là. Bien évidemment, j'ai eu de graves séquelles. J'ai contacté le CAVAC et j'ai eu un super suivi! Je me suis battue pour guérir, pour ma fille et pour montrer a mon agresseur que j'aurai doublement gagné! J'ai lu beaucoup sur la dépendance affective, sur les traumatismes, etc. J'ai aussi commencé a faire des conférences sur mon vécu, une belle forme de thérapie qui, en plus, m'a permise d'aider d'autres personnes!


Maintenant, vous me rencontreriez dans la rue et vous ne sauriez jamais ce que j'ai vécu. J'ai un emploi depuis 6 ans, je suis retournée à l'école et j'ai ma petite famille recomposée que j'affectionne tellement! Je prends de la médication depuis peu pour aider mes cauchemars, mon choc post-traumatique et mes anxiétés. Retrouver tout cela a fait réapparaître en moi, l'estime que j'avais perdu depuis trop longtemps! Ne lâchez pas, se battre paye!


- Témoignage d'une courageuse survivante d'exploitation sexuelle



(L'image provient d'internet)

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout